Rugby Club Aubenas Vals RCAV

Actualités > Toutes les actualités

UNE GREFFE ARDECHOISE REUSSIE !01/05/2021

Je reviens souvent dans mes propos sur les mêmes thèmes, les mêmes indicateurs de vie, les mêmes valeurs. Des valeurs qui sont les miennes et qu'on retrouve dans la vie de chaque jour. Des valeurs que le rugby cristallise plus particulièrement, Ce qui en fait son charme et son intérêt humain. Un club de rugby symbolise aussi un territoire et met en valeur celui-ci par ces valeurs qu'il véhicule. La vie est faite de rencontres qui changent le cours de celle-ci. Des rencontres improbables parfois qui débouchent alors sur un nouvel horizon de vie. Des rencontres qui font bifurquer le cours qu'on croyait tout tracé de son ruisseau de vie.

C'est ce qui est arrivé au petit matin à notre joueur Espoirs du jour Tom Lapostolle.

 

Tom est né à Lons le Saunier dans le Jura, le 7 mai 1999. Il va habiter dans le Haut Jura à Morez, une ancienne commune où l'altitude varie entre 650 et 1300 m.
Ses parents sont des travailleurs transfrontaliers avec leur activité en Suisse.
Tom va fréquenter l'école primaire des Rousses, puis le collège de Morez jusqu'à la classe de 4éme. En classe de 3éme, il rentre à la sections sportive rugby de Saint Claude. Il va y faire deux ans en niveau 3éme et 2éme.

Tom est très impliqué dans le rugby depuis son plus jeune age. Il avait essayé le foot sans jamais accrocher. Il voulait essayer un sport de combat. Son papa l'a incité à venir au rugby. Il a de suite accroché. Son papa a joué au rugby et toute la famille est une famille de rugbymen.

Tom baigne donc ce milieu du rugby Jurassien depuis l'école primaire.

 

Puis un événement va intervenir dans sa vie et profondément modifié le cours de celle-ci.

Ses parents vont déménager aux Vans en 2016 pour des raisons professionnelles. Ils vont reprendre une affaire commerciale dans cette ville Ardéchoise.

Tom avait le choix. Un choix crucial à faire : Poursuivre la section sportive rugby de Saint-Claude ou suivre ses parents.
Tom décide de suivre ses parents quand il a su qu'à Aubenas il y avait « un bon club de rugby qui évoluait à haut niveau". Le rugby est déjà dans sa vie depuis longtemps. Il en est le fil conducteur. Il a commencé le rugby au Rugby Club de Morez. Il y restera jusqu'à la classe de 4éme et à son intégration à la section sportive de Saint-Claude.Au début de l'été 2016, l'arrivée se fait en Ardèche.. Tom va terminer ses études au lycée Astier en bac pro Elec.

Dès son arrivée, il prend contact avec le RCAV. Il y est très bien accueilli par Jean-Luc Sigaud, un bénévole qui l'a marqué par son côté humain, proche des jeunes. Il tient à lui rendre encore une fois hommage. Jean-Luc s'occupait des feuilles de match et de l'administratif des moins de 18 ans. Il était forcément en contact avec lui, un contact qui s'avérera très proche. Il fera une année en moins de 18. Les jeunes seront éliminés en 32émes de finale.

 

En 2017/2018, c'est sa première année Espoirs. La première année de création de cette catégorie. Le RCAV va s'y illustrer. Il loupe d'un rien la qualif face aux ténors de la poule Albi et Aix en Provence. Son chemin personnel de vie vient de se conjuguer avec sa passion du rugby, le fil conducteur de sa vie.

Lors de la 2éme année Espoirs, il passe au service civique avec le RCAV.

Cette saison sportive reste dans les mémoires des jeunes et des supporters comme un formidable souvenir.
Tom est blessé contre Suresnes pour la qualification. Il fait néanmoins le quart de finale contre Tarbes à Sérignan. Une énorme victoire du RCAV dans des conditions difficiles (vent violent). A la fin, une liesse indescriptible et une belle communion entre les joueurs, le staff et les supporters qui ont fait le déplacement en nombre (plus d'une centaine). Le point d'orgue de l'aventure aura lieu à Saint Clair du Rhône pour la demi contre Bourg en Bresse. Tom, à son plus grand regret, en sera privé àcause de sa blessure du quart. Tiens, tiens, il va retrouver Tarbes à Dugradus dans une semaine.

La 3éme année ne se terminera pas pour cause de covid. Cette année-là, Tom travaille chez un carreleur.

La 4éme année de Tom en équipe Espoirs se déroule maintenant. Tom a été embauché à l'entrepôt du bricolage grâce à l'aide de Jérôme Cassus. Il y travaille à mi-temps . Ce qui lui permet de conjuguer avec sa passion du rugby. Parlons-en !

Le RCAV marche sur les traces du printemps 2019 avec un parfum de « REVENEZ-Y ». La plupart des joueurs ont fait les quatre ans d'Espoirs. Ils clôturent ensemble la boucle,comme une bande de copains. Ils souhaitent la conclure en apothéose. Ils font tout pour cela.

Le poste de formation de Tom est neuf ou dix. En 1ére année Espoirs, il tenait ce poste. De la 2éme à la 4éme année, il est passé arrière et surtout ailier

 

Après toutes ces années, Tom s'est acclimaté à l'Ardèche. « L'Ardèche est très agréable, très plaisante à vivre ». Il s'est très bien intégré dans la vie Ardéchoise. Le rugby lui a donné plein de copains qu'il voit en dehors du rugby. Le rugby étant le ciment entre eux. Cela a facilité son intégration. C'est donc un greffe Ardéchoise réussie.
Au début, Tom avait un peu de regret de quitter le Jura, sa famille et ses copains. Il a maintenu des contacts réguliers avec eux. Les échanges se font dans les deux sens. Ses connaissances Jurassiennes apprécient beaucoup les venues en Ardèche. Pour eux, « C'est un bol d'air frais qu'ils viennent prendre. En été, c'est plutôt un bol d'air chaud ». Le climat est beaucoup plus agréable en Ardèche que dans le Jura....
Puis, la vie dans le Jura est plus stressante, plus speed.

Ses préférences :

Son équipe de pays préférée : La France/
Ses clubs de rugby préférés : Bordeaux Bégles, Stade Toulousain, RC Toulon et Oyonnax.

Son joueur préféré : Cheslin Kolbe
Ses passions : jeux vidéo,, la pétanque, les balades au bord de l'Ardèche en particulier dans les gorges.

Son souhait dans la vie : « Réussir dans tout ce qu'il entreprend ».
Au niveau du rugby : « s'entraîner sur du long terme avec l'équipe Une pour prouver ses capacités de jeu. Si non retenu, construire sa vie en Ardèche et se faire plaisir dans un club du coin ».
Pour cette saison, « Aller les plus loin possible et monter sur la plus haute marche ».

 

Tom n'a aucun regret d'avoir quitté le Jura où il retourne régulièrement.
Il a trouvé un équilibre de vie qui lui convient.
Un équilibre de vie qui se sent dans son calme, sa sérénité et qui fait de lui un Homme heureux.

 

TOM, poursuis très longtemps cette vie Ardéchoise. Fais-toi plaisir ! Fais-nous plasir en montant sur la plus haute marche !
ALLEZ ALLEZ TOM. C'est parti ! Ça commence dimanche prochain à Dugradus contre Tarbes..

 

 

Le poète Jaune & Bleu

 

                                                                         SUIVEZ MON REGARD